Touche pas à mes deux seins (Le Poulpe)

Touche pas à mes deux seins...

Je crois que ce titre est un meilleurs du Poulpe, le jeu de mot est bien trouvé et en parfaite adéquation avec l'histoire, avec les histoires même.

Quand le Pr Goffin, obstétricien reconnu mais méchant et vaniteux est assassiné, Gabriel Lecouvreur contrairement à son habitude ne se lance pas à la poursuite du meurtrier mais plutôt dans celle de ses souvenirs...

Winckler nous prouve une nouvelle fois qu'il a plus de talent pour la description de l'humain et du médical, que pour l'élaboration d'intrigues crédibles, mais on lui pardonne volontiers. Ce poulpe reste un roman agréable à lire, un peu différent des autres par son absence d'enquête de terrain, mais on y découvre avec plaisir la jeunesse de notre céphalopode préféré.

L'élégance du hérisson

Que dire ! Je suis déçue, déçue déçue par ce roman. J'ai bien failli l'abandonner en plein milieu d'ailleurs, mais j'avais tant entendu parler de ce "chef-d’½uvre" que tout de même, j'ai persisté jusqu'à la fin (fin prévisible à des kilomètres d'ailleurs !)

Le style est d'un pompeux hors du commun, les personnages d'un caricatural rarement vu (la gentille petite intelligente et mal aimée, la grande s½ur bobo, la mère dépressive, le voisin japonais tout droit sorti d'un exposé de CM2 sur son pays...) et l'intrigue est plate et absolument pas crédible.

Bref, un livre que je ne conseillerai pas !

Quand l'Empereur était un Dieu

Un roman au style épuré qui traite d'un sujet pourtant grave et méconnu : la déportation des ressortissants Japonais des États-Unis, pendant la seconde guerre mondiale.

Fiction inspirée de l'histoire familiale de l'auteure, on suit le parcours d'une famille d'origine japonaise au travers d'une guerre qui n'est pas la leur. Au lendemain de l'attaque de Pearl Harbor, leur tranquille vie californienne va basculer à jamais...

Ce qui est le plus poignant dans ce roman c'est son style d'une grande sobriété. Pas de sentimentalisme, pas d'apitoiement, juste une exposition brute de leur vie qui la rend d'autant plus bouleversante. C'est très japonais en fait.

Les dernières pages m'ont vraiment remué les tripes...

Adeline Mowbray

Impossible de lire Amélia Opie sans penser à son illustre contemporaine Jane Austen. En effet, l'époque et la société dépeintes par ces deux romancières y sont semblables. Mais même si au début du roman on pourrait être tenté de trouver une ressemblance entre Adeline Mowbray et l'Emma de Jane Austen, le parallèle ne tient pas la distance. En effet, là où Jane relate la vie "classique" des jeunes femmes du début du XIXe siècle, Amelia elle prend un parti beaucoup plus moderne où un féminisme balbutiant se heurte à la rigide moralité de l'époque. C'est un peu comme de passer du conte de fées à la tragédie grecque !

Belle et riche héritière, douce, intelligente et généreuse, l'avenir d'Adeline s'annonce des plus radieux. Mais à l'instar de sa mère, la jeune fille se passionne pour les études, notamment la philosophie, et une rencontre littéraire va bientôt bouleverser sa vie.

Rocambolesque, parfois un peu désor...

Lire la suite...

Halte au nivellement par le bas

J'avais déjà entendu parler du massacre organisé sur les traductions du Club des Cinq - et avais entamé en conséquence un écumage en règle de toutes les brocantes et autres vides-greniers afin de pouvoir offrir les originaux à mes p'tits loups quand ils en auront l’âge - mais ce matin, j'ai subi un choc plus violent encore ! Au hasard d'une petite course dans le supermarché du coin, mes pas m'ont conduite au rayon littérature jeunesse. Nostalgique et curieuse, je jette un ½il, cherchant sur le présentoir de la bibliothèque verte les histoires qui ont construit il y a tant d'années mon amour des livres. Mais stupeur et tremblements, en lieu et place d'Alice Roy, des Six compagnons ou des Trois jeunes détectives j’ai trouvé Spiderman, Foot2Rue, One Piece et même Koh Lanta !?!? M'armant de tout mon courage j'ai feuilleté quelques-uns de c...

Lire la suite...

L'auberge de la Jamaïque

De cette auteure – dont l’½uvre la plus connue est surement Rebecca – j’ai quasiment tout lu, mais mon préféré, celui qui me fait vibrer à chaque fois que je m’y replonge, c’est « L’auberge de la Jamaïque ». Surtout ne vous méprenez pas, point de tropiques ni de mer turquoise dans ce roman, la Jamaïque n’y apparait que dans le nom de l’auberge, située aux confins de la triste Cornouailles anglaise.

Orpheline, la jeune héroïne se voit confiée aux « bons soins » de sa tante Patience, la bien nommée ! Elle découvre alors l’auberge de la Jamaïque tenue par son oncle, et sa clientèle si particulière… Partagée entre la peur de cet oncle irascible et son affection pour sa tante, Mary va se laisser entrainer dans une histoire dangereuse dont son c½ur et sa conscience ne ressortiront pas indemne…

Daphne du Maurier est passée maître dans l’a...

Lire la suite...

Lost in Austen

Une fois n’est pas coutume, je rédige aujourd’hui un billet sur une série télévisée. Mais ne vous méprenez pas, loin de moi l’idée de parler de Docteur House ou autre Dexter, non non nous restons dans l’univers des livres, et tout particulièrement dans l’univers de Jane Austen.

Lost in Austen (Orgueil et Quiproquos en VF) est une mini-série britannique – valeur sûre s'il en est – en 4 épisodes, qui retrace les aventures d’Amanda Price, une jeune londonienne passionnée par les romans de Jane Austen, qui se retrouve plongée malgré elle au c½ur d’Orgueil et Préjugés. Un peu comme Alice elle va découvrir le pays des merveilles et ainsi partager le quotidien des s½urs Bennet tout en cherchant à rétablir l’équilibre de l’histoire, bouleversé par son arrivée ...

Lire la suite...

Tout est sous contrôle

Ce livre je pourrais presque le ranger dans mes coups de c½ur, et pourtant je n'ai rien compris !!! J'exagère un peu mais à peine...

L'histoire est celle de Thomas Lang, un ancien soldat à qui on propose un "petit boulot de tueur à gages". Mais avec son caractère bien à lui, il préfère refuser et tente carrément d'aller prévenir la future victime... S'en suit une série d'aventures rocambolesques, d'agents doubles (ou triples ou quadruples je ne sais pas trop !), d'amours impossibles et de complots internationaux... Comme je le disais je n'ai pas tout saisi à l'intrigue (les histoires d'espionnage ce n'est de toute façon pas trop mon truc, j'ai déjà du mal à comprendre les James Bond !) mais alors le style, un vrai régal ! On retrouve la verve de notre Docteur House préféré sous les traits de Thomas Lang, sa répartie cinglante (et sanglante), son humour a...

Lire la suite...

Autant en emporte le vent

Gros gros coup de c½ur pour ce roman, que j’ai – heureusement – lu bien avant d’avoir vu le film (film qui, s’il mérite d’être vu n’arrive encore une fois pas à la cheville du livre). En fait, j'oserai même avancer qu'Autant en emporte les vent est mon coup de c½ur absolu, ultime. Le livre que j’emmènerais sur une ile déserte.

Au travers des yeux (verts) de Scarlett O’Hara, Margaret Mitchell nous plonge dans l’univers de la guerre de Sécession. Mais contrairement à l’habitude, nous vivons le conflit du côté des Confédérés, les habitants du Sud. Les Yankees sont décrits comme des soldats sans c½urs, alors que l’esclavage est presque présenté comme une gentille affaire de famille. Si d’un point de vue déontologique ce contexte peut déstabiliser, d’un point de vue plus philosophique il permet de réfléchir au côté m...

Lire la suite...

Ma s½ur est une sorcière

Mon roman coup de c½ur de jeunesse ! Qu’est-ce que j’ai pu le lire et le relire ce livre, et bien qu'il soit tout écorné d’avoir été trainé partout, il trône toujours fièrement aux premières loges de ma bibliothèque ! Il faut dire qu’avant même de l’ouvrir je suis tombée amoureuse de la couverture, ce visage si intrigant caché sous la colline, ce chat-violon et cette lune en bol de chocolat... Une vraie invitation à la découverte, qui a été à la hauteur de toutes mes espérances.

L’histoire se passe dans un monde parallèle au nôtre où, bien que dénigrée par une partie de la population, la magie tient une place importante. D’ailleurs quand on y réfléchit il y a un petit air d’Harry Potter dans ce monde magique (mais je vous rassure ce n’est en rien la même histoire, vraiment). Nous y suivons les aventures de deux orphelins, Chat – garçonnet t...

Lire la suite...